Peugeot 205 T16 Grand Raid

Après avoir reproduit la 205 Turbo 16 dans de nombreuses versions différentes, OttOmobile commercialise ce mois-ci une déclinaison Grand Raid qui va combler de joie les fans de la 205, de Peugeot et de course automobile. La présentation de cette miniature réalisée par lov4wheels est à découvrir dans le numéro 78 de la revue Minauto !


Après avoir conquis le titre de Championne du Monde des Rallyes en 1985 et 1986, la Peugeot 205 Turbo 16 part à l’assaut des dunes du Paris-Dakar en 1987. Avec son pilote fétiche Ari Vatanen, elle nous offre, plusieurs années de suite, un merveilleux spectacle et continue à faire rêver des millions de personnes dans le monde. Le fabricant breton OttOmobile vient de présenter sa 205 Turbo 16 Grand Raid à l’échelle du 1/18ème, l’occasion pour moi de vous parler de l’aventure de la 205 en rallye raid !

La Peugeot 205 T16 Grand Raid à l’assaut des dunes (photo Peaugeot)

Au début des années 80, Peugeot ne va pas fort. Les rachats de Citroën en 1974 et celui de Chrysler Europe en 1978 ont mis à mal les finances de l’entreprise. Malgré l’arrivée, en 1979, de la 505, la gamme est vieillissante et le Lion a besoin d’un nouveau modèle jeune et dynamique pour moderniser la marque et booster les ventes.

Le salut arrive en 1983 avec la commercialisation de la nouvelle 205. Dessinée par le talentueux styliste maison Gérard Welter, la 205 séduit grâce, d’une part, à sa jolie silhouette et, d’autre part, à la qualité de ses liaisons au sol et de ses motorisations. C’est un succès !

La Peugeot 205 telle qu’elle est présentée en 1983. Ici une version GT vue dans le premier catalogue commercial (archives lov4wheels)

Un bonheur n’arrivant jamais seul, Peugeot annonce l’arrivée prochaine d’une 205 Turbo 16 qui va défendre les couleurs de la marque en rallye. Cette dernière est présentée officiellement en 1984, tout comme une certaine… 205 GTI. Dès sa première apparition dans la catégorie reine des Groupe B, la Turbo 16 domine la Lancia 037 et l’Audi Quattro, les deux stars de l’époque. En 1985 et 1986, la 205 Turbo 16 est sacrée Championne du Monde des Rallyes et toute la gamme Peugeot bénéficie de l’aura de la 205.

Peugeot 205 Tubo 16 (photo Peugeot)

Pourtant, les Groupe B sont vite pointées du doigt. Véritables bombes roulantes avec leurs carrosseries en composite, leurs réservoirs de 100 litres et leurs mécaniques surchauffées, elles sont à l’origine d’accidents tragiques. Ari Vatanen, le pilote star de la marque Peugeot, frôle la mort en Argentine en 1985. Cette même année, le pilote Attilio Bettega se tue en Corse au volant de sa Lancia 037. En 1986, en Corse également, Henri Toivonen et son copilote perdent la vie au volant de leur Lancia Delta S4. S’en est trop pour la FIA qui décide d’interdire les Groupe B ainsi que les Groupe S qui devaient leur succéder.

Sous la direction de Jean Todt, PTS (Peugeot Talbot Sport) décide alors d’engager ses 205 Turbo 16 dans une nouvelle aventure, le rallye raid et son épreuve phare, le rallye Paris Dakar !

Peugeot 205 Turbo 16 Grand Raid (photo Peugeot)

Pour ce faire, la Turbo 16 est profondément modifiée. Son empattement est allongé de 328 mm pour une meilleure stabilité. Le nouvel espace créé entre la portière et la vitre de custode permet aux ingénieurs d’y loger un réservoir d’essence de 190 litres qui occupe tout l’espace, depuis le plancher jusqu’au plafond. Ce dernier est complété de deux réservoirs de 75 litres chacun situés sous les baquets de l’équipage, d’une réserve et de deux nourrices portant ainsi la capacité à 470 litres de super ! Les suspensions sont rehaussées et renforcées avec le doublement systématique de chaque combiné ressort / amortisseur, les voies sont élargies et les freins renforcés. Le moteur est quant à lui revu pour une plus grande fiabilité (certaines liaisons font plus de 800 km) et sa puissance passe de 450 ch à 380 ch.

La Turbo 16 dans ses oeuvres (photo Peugeot)

Pour sa première apparition au Dakar en 1987, la 205 arborant le numéro… 205 arrive sur la première marche du podium aux mains de l’équipage composé d’Ari Vatanen et de Bernard Giroux. La seconde 205 arrive à la cinquième place du général, tandis que la troisième Turbo 16 a dû abandonner en raison d’une casse moteur.

Maintenance sur les 205 Turbo 16 lors du Dakar 1987 (photo Peugeot)

A 200 km/h, la Turbo 16 Grand Raid planait parfaitement lors de sauts de bosses

Auto Hebdo – janvier 1987

La 205 portant le numéro 206 – celle de Shekar Mehta qui est arrivée à la cinquième place – est essayée par la presse automobile de l’époque.

C’est Auto Hebdo qui publie le premier son article, dans le numéro 558 du 28 janvier 1987.

La 205 Turbo 16 Grand Raid fait la Une d’Auto Hebdo en janvier 1987 (archives lov4wheels)

Après une présentation de la Turbo 16, la journaliste Martine Renier revient sur deux anecdotes. La première est la tendance marquée de la 205 Turbo 16 « à plonger, à piquer du nez » lorsqu’elle décolle des quatre roues. Gênante en championnat du monde des rallyes, cette figure de style devenait dangereuse dans le désert, le pilote n’ayant aucune visibilité lors d’un saut au sommet d’une dune. Voici la solution trouvée par les ingénieurs de PTS : « côté aérodynamique, on a laissé l’aileron arrière tel quel, braqué en position d’appui maximum en permanence. A 200 km/h, la Turbo 16 Grand Raid planait parfaitement lors de sauts de bosses, l’aérodynamique prenant le pas sur les effets d’inertie. […] on peut presque la faire cabrer en accélérant ».

Deuxième anecdote, la Turbo 16 a tendance à se planter dans le sable au démarrage. Pour contrer cela, « Peugeot a monté une première courte, qui permet d’arracher l’auto au sable mou […] dans ce cas précis, il convient impérativement de doser l’accélération. Il faut faire en sorte d’obtenir 80 ch pile. En dessous, on ne s’en sort pas par manque de couple, au dessus, on creuse son trou et on s’enterre plus vite que son ombre ! Pas facile… Vatanen lui-même aurait mis huit jours à s’y faire… ».

Extrait de l’article publié dans Auto Hebdo (archives lov4wheels)

Les bosses, petites et grandes, ainsi que les zones de cailloux et de sable sont littéralement absorbées comme si de rien n’était…

L’Automobile Magazine – février 1987

Qu’en est-il de la conduite ? Dans L’Automobile Magazine n°488 publié en février 1987, c’est Pierre-François Rousselot qui relate l’essai de la lionne : « […] c’est le comportement routier de la 205 Turbo 16 qui est véritablement époustouflant alors que, dans un premier temps, la position de conduite singulièrement haute rend mal à l’aise et fait craindre le pire ! D’une stabilité incomparable, elle avale les pistes en terre à 170 / 180 km/h plus tranquillement et plus sereinement que bon nombre de voitures de série, sur nos autoroutes aux vitesses… autorisées. Les bosses, petites et grandes, ainsi que les zones de cailloux et de sable sont littéralement absorbées comme si de rien n’était… Les suspensions aux grands débattements et à l’amortissement exceptionnellement efficace, semblent particulièrement adaptées aux terrains africains et à ses pièges ».

L’année suivante est marquée par l’arrivée de la 405 Turbo 16 aux côtés de la 205. La 405 de Vatanen étant mise hors courses après avoir été volée à Bamako, la 205 Turbo 16 est à nouveau victorieuse de cette édition !

1988 : la 405 Turbo 16 fait son entrée sur le Dakar aux côtés de la toujours vaillante 205 ! (photo Peugeot)

La 205 Turbo 16 sera à nouveau sur les pistes du Dakar pour les éditions 89 et 90 et sa carrière s’achève cette année-là sur une douzième et treizième place. L’année 90 marque également la fin des aventures de Peugeot en rallye raid, la marque ayant décidé de s’engager en sport prototypes avec la toute nouvelle 905. La structure et la mécanique de la 205 déjà reprises sur la 405 Turbo 16 vont quant à elles reprendre du service en 1991 sous la carrosserie de la Citroën ZX Grand Raid.

La descendante de la 205 Turbo 16 Grand Raid : la Citroën ZX (archives lov4wheels)

LA MINIATURE

Peugeot 205 T16 Grand Raid by OttOmobile

Après avoir reproduit la 205 Turbo 16 dans de nombreuses versions différentes, OttOmobile commercialise ce mois-ci une déclinaison Grand Raid qui va combler de joie les fans de la 205, de Peugeot et de course automobile. La présentation de cette miniature réalisée par lov4wheels est à découvrir dans le numéro 78 de la revue Minauto !

Peugeot 205 Turbo 16 Grand Raid OttOmobile (photo lov4wheels)

POUR ALLER PLUS LOIN

Le coin lecture…

Pour celles et ceux qui souhaitent en savoir plus sur la 205 Turbo 16, je vous conseille la lecture du livre intitulé « 205, histoire d’un défi ». Publié au milieu des années 80 et rédigé par Jean Todt et Jean Louis Moncet, il raconte avec beaucoup de passion la formidable aventure de la Turbo 16. Epuisé depuis de nombreuses années, il se trouve facilement d’occasion.

Je vous conseille également de lire l’ouvrage de Frédéric Lhospied intitulé « La Peugeot 205 et le sport : Pari gagné ! » Une véritable bible qui détaille de façon très exhaustive l’histoire de la 205, la création de la GTI, de la Rallye, des versions Turbo 16 ainsi que le palmarès de la Turbo 16. Un livre passionnant.

La séquence vidéo…
Ari Vatanen revient sur ses succès au volant du Sacré Numéro de Peugeot

Flash-back sur le Dakar 1987
Une histoire à écouter…

La fin des Groupe B est fortement liée aux accidents survenus en 1985 et 1986. Retrouvez, sur le podcast de lov4wheels, l’histoire d’Henri Toivonen qui a perdu la vie lors du Tour de Corse 1986.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s