Renault 21 Turbo – OttOmobile

OttOmobile vient de présenter une très belle Renault 21 Turbo de couleur noire. L‘occasion pour lov4wheels de revenir sur celle qui, aux côtés des Citroën BX et Peugeot 405, a été la monture préférée des familles françaises pendant les années 80 et 90.

img_7805.jpg
Renault 21 Turbo OttOmobile

Apparue en 1986, la Renault 21 a pour mission de remplacer la vieillissante Renault 18. Dessinée par Giugiaro, la R21 opte pour un dessin résolument classique, mais très moderne à l’époque de son lancement. La Peugeot 405 est encore en gestation et face à la 305, à la BX ou à la Passat, la R21 fait preuve d’une certaine modernité. La gamme est étoffée rapidement et accueille en 1987 une belle version break dénommée Nevada pouvant accueillir jusqu’à sept personnes.

4834_001
La Renault 21 – extrait de la brochure commerciale (1988)
4835_001
Une planche de bord originale mais décriée par certains – extrait de la brochure commerciale (1988)

En 1988, c’est la sulfureuse Turbo et ses 175 ch qui rejoint la gamme.

4832_001
La nouvelle Renault 21 Turbo est en couverture de la brochure commerciale du millésime 88

A l’époque, cette berline déchaîne les passions et fait la couverture de nombreux magazines. Il en est ainsi du numéro 579 d’Auto Hebdo publié en juin 1987 qui titre : « Renault 21 Turbo, la berline française la plus performante – 230 km/h ».

4848_001
Une belle Renault 21 Turbo est en couverturre du magazine Auto Hebdo (juin 1987)

L’un des essayeurs vedette du magazine, Jean-Pierre Malcher présente ainsi la R21 Turbo : « Nouvelle calandre avec des phares très agressifs et une prise d’air minimum, nouveau pare-chocs bouclier intégrant les antibrouillards et des prises d’air pour les freins, prolongateurs de bas de caisse, aileron arrière de très belle fabrication, rétroviseurs extérieurs gigantesques et baguettes de caisse. Le tout en une seule teinte, à la mode actuelle. Seules les poignées de portes demeurent chromées et détonnent un peu. Mais incontestablement, globalement la 21 Turbo a beaucoup d’allure. Et elle est d’ailleurs très admirée. Pour ma part, je dois avouer la préférer en noir ou en gris sombre métallisé, mais le rouge ne lui va pas si mal non plus. Notons que son assiette surbaissée et ses superbes jantes en alliage de 15’’ contribuent bien à la rendre agressive contrairement à la 405 Mi16 (lire également l’article sur la 405 Mi16 Le Mans) par exemple qui est un peu trop haute et dont les roues de 14’’ « nagent » dans les passages de roues. […] Intérieurement on note la présence de sièges « baquets » très bien dessinés, très enveloppants et recourant à une mousse très dense. Sur ce point aussi, la 21 Turbo s’inspire de ce que l’on fait depuis longtemps Outre-Rhin… Nous avons aussi apprécié le nouveau revêtement noir de la planche de bord, le volant sport trois branches gainé cuir et l’ordinateur de bord discret et efficace […] Franchement, j’attendais avec une certaine impatience, de voir ce qu’elle donnerait, cette 21 Turbo avec ses 175 ch et son moteur en porte-à-faux avant… Quid de la motricité, de la stabilité sous le coupe maxi, de la vivacité à s’inscrire dans les virages… Étonnante, fantastique même. Vous effleurez l’accélérateur et dans un silence teinté du petit sifflement caractéristique des moteur turbo, l’aiguille du compteur grimpe à la vitesse grand V. Sur l’autoroute, à peine le péage franchi vous êtes à 220/230 compteur. Poussez encore un peu vous prenez 240 facilement. Une légère descente ? Un vent favorable et c’est le 250 compteur sans problème. Comptez 235 chrono !!! Le tout dans une stabilité parfaite et dans un niveau sonore très, très correct. On est loin du hurlement des multisoupapes. »

4849_001

Conquis par son essai, le journaliste conclue ainsi les six pages de son article : « Belle, rapide, bien équipée, dotée d’un bon comportement routier, vendue à un prix très compétitif, la 21 Turbo serait-elle parfaite ? Non, la perfection n’étant pas de ce monde, elle s’en approche seulement. Mais c’est déjà pas mal et c’est une sacré nouveauté. Parmi les imperfections on pourra noter que la suspension est tout de même vraiment très raide, que la consommation est relativement élevée, que les rétroviseurs dépassent tellement qu’ils ne vivront pas très vieux et qu’il va falloir penser aux antivols. Car maintenant que la Régie a rattrapé BMW et Mercedes, devinez ce qui se passe ? Et bien les voleurs s’en prennent aux Renault ! »

En 1989, la R21 est profondément restylée et une version bicorps fait son apparition. Elle deviendra dès lors le modèle phare de la gamme.

1987 - Renault 21 2L. Turbo
La Renault 21 Turbo phase 2 – photo Renault

En 1994, la Renault 21 s’efface (en dehors de la Nevada qui lui survivra un an de plus) avec l’arrivée de sa remplaçante, la Laguna.

La Renault 21 connaîtra une brève carrière aux USA sous le nom de Renault Medallion. Sa plate forme sera également utilisée pour développer le haut de gamme Renault US dénommé Premier (lire également l’article du blog consacré à la Premier).

4880_001
Renault Medallion, la version US de la Renault 21 – extrait du dossier de presse de lancement

 

Une belle miniature réalisée par OttOmobile

Ce n’est pas la première fois qu’OttOmobile reproduit la R21 Turbo dans sa phase 1. Il y a eu précédemment un modèle de couleur rouge et un second de couleur grise. Récemment, une version groupe N aux couleurs de Renault Sport a également été diffusée.

img_7838
Renault 21 Turbo Groupe N OttOmobile

L’auto nous arrive aujourd’hui dans un noir brillant bien plus sobre que le rouge italien du premier modèle. N’en déplaise à Jean-Pierre Malcher, nous préférons la Turbo en rouge !

img_7807
Renault 21 Turbo OttOmobile

Comme il en est la tradition chez OttOmobile, cette belle miniature est parfaitement reproduite en résine. Les formes sont fidèles et tous les attributs spécifiques de la Turbo sont présents : l’aileron arrière, les différents logos, les bas de caisse et l’avant spécifique.

img_7794.jpg
Renault 21 Turbo OttOmobile

Comme sur le modèle à l’échelle Un, les jantes sont superbes et participent pleinement à l’élégance sportive de la R21.

img_7847
Renault 21 Turbo OttOmobile

Visible à travers les vitres, l’intérieur est quant à lui fidèle au modèle original et nous retrouvons avec plaisir le tableau de bord caractéristique de la R21, jugé à l’époque comme « minable et affligeant » par André Costa dans son essai de la Turbo publié dans l’Auto Journal (N12 – 1987).

img_7833
Renault 21 Turbo – OttOmobile a poussé 

Cette belle miniature est livrée dans une boîte la mettant à l’abri des aléas du transport. Elle a été éditée à 999 exemplaires. A noter qu’OttOmobile a également reproduit la Turbo deuxième génération ainsi que les versions Superproduction. Il ne manque plus qu’une banale TL, la Medallion et le Nevada pour ravir les fans du modèle !

img_7876
Renault 21 Turbo & 21 Turbo Groupe N – OttOmobile

Dans ma bibliothèque…

La Renault 21 de mon père – Yann Le Lay & Frédéric Hermann (ETAI)

la-renault-21 (1)

La Collection De mon père d’ETAI vient de s’enrichir d’un nouveau titre consacré à la Renault 21 ! Yann Le Lay et Frédéric Hermann retracent dans ce livre la carrière commerciale de la R21 et consacrent une large partie de l’ouvrage au design et au développement de cette familiale. Nous y découvrons notamment que la version bicorps était prévue dès le lancement du projet ! Les auteurs n’oublient pas de parler de la Medallion, version US de la 21. Ils abordent également le sujet de la Renault Premier, le haut de gamme de la marque au losange développé pour les USA et conçu sur une base de R21. Ce volume traitant de la Renault 21 est complet et passionnant ! Vous pouvez l’acheter les yeux fermés, vous allez adorer !

la-renault-21


Renault 21 Turbo Ph.1 – OttOmobile
Véritable emblème de son époque, la version la plus sportive de la gamme Renault 21 apparaît en 1987. Cette reine de l’autoroute dispose d’un moteur 4 cylindres deux litres, développant 175 chevaux et offrant 227 km/h en pointe. Contrairement à ses rivales, elle dispose d’un Turbo dans la pure tradition des sportives de la marque au losange. Elle se distingue du reste de la gamme avec ses pare-chocs imposants, ses optiques, son aileron et son monogramme ABS sur la malle arrière. La Turbo sera produite à 13 788 exemplaires entre 1987 et 1992.

Disponibilité : Octobre 2019
Référence : OT798
Unités produites : 999
Echelle : 1/18
Couleur : Noir
Année : 1986

Source : OttOmobile

img_7889
La Renault 21 Turbo en compagnie du Renault AE Magnum reproduit également par OttOmobile au 1/18ème

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s