A l’affût de la Berlinette…

Jidé 1600S by OttOmobile

Jidé… un nom qui ne parle pas à grand monde en dehors des initiés ! Et pourtant, cette marque créée à la fin des années 60 par Jacques Durand, a donné naissance à une petite voiture de sport éponyme qui sévit encore aujourd’hui dans de nombreuses compétitions.

C’est en 1969, année de sa création, que la marque Jidé présente un petit coupé sportif reprenant dans les grandes lignes les codes esthétiques de la prestigieuse Ford GT 40. Construite de façon artisanale, la Jidé utilise la motorisation des Renault Gordini de l’époque. Avec son moteur en position centrale, sa carrosserie en polyester, ses roues aux quatre coins et son centre de gravité très bas, l’auto a tous les ingrédients pour lutter contre la célébrissime Berlinette Alpine.

Une répartition des masses parfaite pour la Jidé !

Jacques Durand confie sa petite Jidé à des pilotes professionnels qui, très rapidement, se font remarquer au volant de cette dernière. C’est notamment le cas de Jean Ragnotti qui dispute quatre rallyes en 1972 avec un certain succès. Alors que l’auto commence à glaner ses premiers lauriers, le choc pétrolier et les mesures prises en France pour limiter la vitesse frappent de plein fouet la petite entreprise de Jacques Durand.

Jean Ragnotti au volant de sa Jidé – photo issue de la page Jean Ragnotti sur Caradisiac
Jean Ragnotti et sa Jidé pendant le Critérium des Cévennes en 1972 – photo issue de la page Jean Ragnotti sur Caradisiac

Après 130 exemplaires produits, ce dernier décide de stopper la fabrication de la Jidé et de revendre sa société. Plus de 50 ans après sa naissance, la Jidé reste encore une véritable bête de course et il n’est pas rare de la croiser dans des courses historiques croisant le fer avec sa concurrente de toujours, la Berlinette !

Une Jidé au Tour Auto 2020 – photo issue du site Le Midi Libre

La miniature

Pour le plus grand bonheur des passionnés de rallyes, OttOmobile vient de présenter la Jidé 1600S pilotée par Jean Ragnotti lors du Critérium des Cévennes de 1972.

Jidé 1600S – photo lov4wheels

Silhouette

Petite, frêle, ramassée, prête à bondir… la Jidé ne peut cacher son objectif : courir en compétition automobile et si possible, gagner ! Avec son look de petite Ford GT40 elle est à la fois impressionnante et jolie à regarder. OttOmobile a réussi à reproduire sa silhouette à la perfection et cette Jidé est vraiment réussie. Fine et basse, cette miniature est terriblement attirante.

Jidé 1600S – photo lov4wheels

Carrosserie

OttOmobile a reproduit la version ayant couru le Critérium des Cévennes aux mains de Jean Ragnotti en 1972. Cette Jidé est recouverte de nombreuses décorations reproduisant les logos des sponsors accompagnant l’engagement de Jean Ragnotti dans cette course historique.

Jidé 1600S – photo lov4wheels

Nous retrouvons avec plaisir sur sa carrosserie les noms des grands acteurs de l’automobile des années 70 : Marchal, XAS, De Carbon, Michelin, les huiles Hafa ou bien encore Ferodo.

Jidé 1600S – photo lov4wheels

OttOmobile n’a pas oublié de reproduire les inscriptions Renault Gordini bien connues des amateurs de la coupe R8. Cette Jidé est en effet motorisée par le célèbre moteur de la Gorde dans une déclinaison développant 160 chevaux !

Jidé 1600S – photo lov4wheels

Ces décorations sont bien appliquées sur la carrosserie tout comme la très jolie couleur bleu (qui ressemble fortement à celle utilisée par le pétrolier Gulf), qui ne présente aucun défaut.

Pièces rapportées

Quelques pièces rapportées figurent sur cette Jidé. Les plus observateurs et connaisseurs d’entre vous reconnaîtront sans mal les feux arrière issus de la Renault 8 contemporaine, le pare brise provenant d’une Renault Floride et les phares hérités d’une Matra 530 !

Jidé 1600S – photo lov4wheels
Jidé 1600S – photo lov4wheels

De magnifiques phares additionnels et longues portées sont présents à l’avant. Les essuies glace bénéficient d’une belle finesse et le petit rétroviseur compétition posé sur l’aile avant est particulièrement réussi.

Jidé 1600S – photo lov4wheels

La plus belle pièce est selon moi la sortie d’échappement sur laquelle figure l’inscription Devil. Toute une époque…

Jidé 1600S – photo lov4wheels

Fonctionnalités

Cette miniature ne présente pas de parties fonctionnelles.

Ouvrants

Réalisée en résine, cette Jidé ne peut accueillir de pièces amovibles dans sa carrosserie. Il ne sera donc pas possible d’admirer le 4 cylindres préparé par le Sorcier (surnom d’Amédée Gordini, ndlr).

Jantes

En un mot : magnifiques ! OttOmobile a parfaitement reproduit les jantes typé compétition de la Jidé. De couleur or, elles présentent en leur centre un cabochon réaliste et disposent d’un large déport. Elles iraient à merveille sur une Renault 8…

Jidé 1600S – photo lov4wheels
Jidé 1600S – photo lov4wheels

Habitacle

Bien que les portières et les vitres soient fixes, OttOmobile a réalisé un habitacle fidèle et réaliste. Penchez-vous par la fenêtre et vous pourrez admirer les petits sièges baquets, les harnais de sécurité, l’extincteur, le joli volant ou bien encore les compteurs de vitesse. Un sans faute !

Jidé 1600S – photo lov4wheels

Packaging

Nous retrouvons avec cette Jidé le packaging traditionnel des miniatures OttOmobile. Intégrée dans une boite en polystyrène épousant à merveille les contours de sa jolie carrosserie, la Jidé ne craint pas les vicissitudes du voyage et surtout… de la livraison !

Pour conclure

Un superbe travail pour une voiture méconnue qui mérite de rejoindre votre collection !

J’ai été plus que séduit par cette Jidé. OttOmobile a réalisé un très beau travail et cette miniature mérite que l’on s’intéresse à elle. Elle accompagnera à merveille dans vos vitrines une Matra 530, une Renault 8 Gordini et une Renault 16 contemporaine. Les plus imaginatifs d’entre vous pourront également l’exposer sur une remorque plateau OttOmobile attelée à un Saviem du même fabriquant !

Jidé 1600S – photo lov4wheels

Jidé 1600S Compétition Gr. 4 – OttOmobile OT287 – 2000 exemplaires réalisés


Jidé 1600S Competition Gr.4 (source : OttOmobile)

Saviez-vous que Jean Ragnotti a piloté d’autres voitures que des Renault ? La preuve avec cette Jidé 1600 S ! Certes, sous le capot on retrouve un moteur Renault, mais le reste de la voiture est fabriqué dans les ateliers de Jacques Durand à Châtillon-sur-Thouet (Deux-Sèvres). En 1972, un jeune pilote plein de talent décide d’essayer autre chose que des Opel pour donner une nouvelle impulsion à sa carrière. Ainsi, Jean Ragnotti dispute quatre rallyes cette saison-là avec la Jidé. Son meilleur résultat, il le décroche au Critérium des Cévennes où il termine 7ème derrière quatre Alpine A110, une Opel Ascona et une Alfa Romeo 2000 GTV. Des années plus tard, alors que la marque Jidé n’existe plus depuis 1973, la popularité de Jean Ragnotti offre un attrait soudain à la « Jidé 1600 S ».


Pour en savoir plus…

La Jidé en vidéo
La Jidé sur Internet

Merci à la société OttOmobile pour la mise à disposition de l’échantillon commercial figurant sur les photos de cet article.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s