Ford Fiesta Mk1

En 1976, Ford présente sa nouvelle Fiesta. Véhicule de conquête, elle a pour mission de devenir la meilleure citadine du moment. La gamme s’élargit en 1981 avec l’arrivée d’une version sportive dénommée XR2. Cette dernière vient d’être commercialisée par OttOmobile au 1/18ème, l’occasion pour moi de vous parler de cette séduisante Fiesta…

Ford Fiesta (photo Ford)

Le projet devant donner naissance à la Fiesta – le projet Bobcat – est né chez Ford en 1972. Fiat vient de présenter sa 127 et Renault, sa nouvelle R5. La division Europe de Ford n’a alors rien à proposer pour concurrencer ces deux modèles qui, rapidement, s’accaparent de grosses parts de marché. Il faut agir… et vite !

Un projet énorme. Jamais encore notre société ne s’est engagée de manière aussi considérable.

Henry Ford II

Après de longues négociations avec la maison mère à Detroit aux USA, c’est Henry Ford II, le président du groupe, qui donne sa bénédiction pour cette future citadine le 3 décembre 1973. Ce projet est pour lui « un projet énorme. Jamais encore notre société ne s’est engagée de manière aussi considérable. Je pense qu’il s’agit du projet globalement le plus important de toute l’histoire automobile, dans le monde occidental en tout cas (Extrait du livre Opération Fiesta d’Edouard Seidler) ».

Un des nombreux dessins du projet Bobcat (extrait du livre Opération Fiesta – archives lov4wheels)

A partir de ce moment-là, une véritable course contre la montre s’organise pour donner vie à cette voiture vitale pour Ford Europe. Après avoir, dans un premier temps, imaginé concevoir une Escort raccourcie, l’équipe en charge du projet s’oriente vers une citadine trois portes aux roues avant motrices. Pendant que le style de la future voiture s’élabore dans les studios de Ford, les premiers prototypes utilisant des organes mécaniques de la Fiat 127 sont construits et de nouvelles usines voient le jour en Europe pour l’assembler et produire les pièces qui la composent.

Au cours de l’été 1976, le projet Bobcat est dévoilé officiellement sous son nom définitif : la Ford Fiesta !

La Fiesta présentée en 1976 (extrait du premier catalogue – archives lov4wheels)

Une révolution

L’Automobile Magazine – août 1976

La voiture est bien accueillie tant par le public que par la presse de l’époque. Ainsi, dans son numéro 362 du mois d’août 1976, l’Automobile Magazine considère que la Fiesta est une véritable réussite. Voici ce que Jean-Paul Thévenet en dit : « Une traction avant produite à 500 000 exemplaires par an, pas plus encombrante qu’une Renault 5, c’est déjà un événement. Si elle s’appelle Ford, c’est une révolution. […] D’ores et déjà, la Fiesta que nous considérons comme une réussite démontre plusieurs choses : la première c’est qu’il n’est pas nécessaire de construire une voiture très sophistiquée pour la rendre efficace. La seconde, c’est qu’il n’est plus nécessaire d’être Français pour faire un bon ingénieur de l’automobile. La troisième c’est que copier intelligemment les autres, cela veut dire aussi ne pas tomber dans les mêmes erreurs. Bref, si cette voiture se donne rapidement un freinage plus convaincant et une suspension un peu plus douillette, elle peut causer un certain trouble dans les rangs de Peugeot-Renault-Fiat et autres Volkswagen ».

La planche de bord de la Fiesta Ghia (photo Ford)

Un an après sa commercialisation, Ford a déjà écoulé plus de 350 000 exemplaires ! La gamme évolue rapidement avec l’arrivée de nouvelles motorisations, d’une version commerciale et même, d’une version spécifique pour les USA.

La Ford Fiesta évolue pour affronter le marché américain ! (extrait du catalogue de l’époque – archives lov4wheels)

En 1979, Ford produit la millionième Fiesta.

Après la version S présentée en 1978, Ford présente en 1980 la Fiesta Super Sport. Malgré leur nom et leur silhouette aguichante, ces deux Fiesta n’ont rien de sportif et il faut attendre l’automne 1981 pour que Ford présente enfin la Fiesta qui va pouvoir affronter les Renault 5 Alpine et Fiat 127 Sport : la Fiesta XR2 !

Ford Fiesta XR2 (photo Ford)

Une authentique sportive

Sport Auto – mars 1982

Faisons connaissance avec cette petite sportive au travers d’un comparatif réalisé par José Rosinski et publié en mars 1982 dans le magazine Sport Auto. La Fiesta affronte alors la Fiat 127 Sport et la Peugeot 104 ZS : « La Fiesta est la plus récente de ces trois carrosseries et c’est, en effet, celle dont la facture est la plus moderne. Le traitement spécial de version XR2, avec ses flasques de roues originales, ses pneus trapus, ses élargisseurs d’ailes et ses appendices aérodynamique, accentue de manière authentique et esthétique son caractère sportif. Celui-ci est encore accusé – mais là c’est superflu – par une décoration ostentatoire des flancs, ainsi que – et là c’est désinvolte – par le montage de deux optiques longue portée sur le (fragile) pare choc avant ».

La Fiesta face à la Fiat 127 Sport et à la Peugeot 104 ZS – un comparatif publié dans Sport Auto en 1982 (archives lov4wheels)

Il ressort de cet essai que la Fiesta est « la plus performante du lot mais également la plus « pointue » […] c’est une authentique sportive. La Fiesta est la plus brillante des trois. Ce qui n’est pas surprenant puisqu’à poids équivalent, elle est la plus motorisée avec un avantage de quelques 20% en cylindrée qui se traduit par un supplément de 11 ch par rapport à la 104 ZS et de 8 ch par rapport à la 127 Sport. […] La XR2 a été dotée d’un comportement résolument sportif. A cet effet, la suspension a été fortement durcie et l’adhérence accrue par le montage de roues larges et de pneus à profil bas. Le résultat est très convaincant : n’accusant pratiquement aucune tendance à sous-virer (comportement typique d’une traction avant qui, en virage, a tendance à tirer tout droit, ndlr), la XR2 vire à plat et se guide au moyen d’une direction qui est un modèle de précision. C’est la plus directe des trois et en même temps la plus douce : un vrai petit chef d’œuvre. A la limite, grâce à son temps de réponse très rapide, elle dote le conducteur d’une capacité de contrôle et de réaction qui font de la conduite de cette petite voiture un véritable régal. Amusante, maniable – si on la sollicite avec décision, elle ne refuse pas à survirer (en appui, le train arrière dérape et à tendance à passer devant, ndlr) en cas de nécessité – la XR2 s’avère terriblement efficace. […] Des trois c’est la seule qui possède un tempérament véritablement sportif. Seule la motricité sur sol glissant peut parfois être mis en défaut. […] Si vous cherchez le maximum de plaisir au volant, n’hésitez pas : c’est la Fiesta qu’il vous faut. Sachez, seulement, que son comportement sportif, sans concession, a été obtenu au prix d’un inconfort qui vous donnera quelquefois l’impression de conduire un cheval à cru ! ».

Publicité Ford Fiesta XR2 (archives lov4wheels)

A la fin de l’année 1983, la Fiesta laisse sa place à la Fiesta Mk2 qui est, en fait, un profond restylage de la Mk1. Près de 3 millions d’exemplaires ont été produits et cette première génération de Fiesta a été un véritable succès pour Ford.

7 générations de Fiesta… et la saga continue ! (photo Ford)

LA MINIATURE

Ford Fiesta XR2 by OttOmobile

Après une première version de couleur noire commercialisée il y a quelques années, OttOmobile récidive et, pour le plus grand plaisir des amateurs de la XR2, présente une jolie version toute de rouge vêtue. Cette Fiesta est présentée en détail sur le blog de lov4wheels !

Ford Fiesta OttOmobile (photo lov4wheels)

POUR ALLER PLUS LOIN

Tout savoir sur la Fiesta…

Le site internet Auto Forever s’est fixé pour ambition de présenter toutes les voitures du monde sous la forme de fiches historiques. La première génération de la Ford Fiesta figure en bonne place ! Cliquez ici pour découvrir la fiche de la Fiesta Mk1.

Un peu de lecture…

Opération Fiesta – Edouard Seidler – Le 3 décembre 1973, Henry Ford et son conseil d’administration donnent le feu vert au projet Bobcat. Tout en prenant cette décision, Henry Ford donne carte blanche à Edouard Seidler pour l’écriture d’un livre retraçant la genèse de la future Fiesta. Ce dernier a désormais accès à tous les secrets de ce projet. Il va pouvoir suivre, jour après jour, l’évolution du projet Bobcat aux côtés des designers, ingénieurs, planificateurs, financiers…, chargés de le concevoir et de le produire. En 1976, la toute nouvelle Ford Fiesta est présentée au grand public. Le jour de sa présentation est publié le livre d’Edouard Seidler intitulé Opération Fiesta.

Bien qu’épuisé depuis longtemps, Opération Fiesta se trouve facilement sur Internet pour un prix de 25€ environ. N’hésitez pas, vous ne serez pas déçus !

Couverture du livre Opération Fiesta (archives lov4wheels)
Sur votre ecran de television…

Si, comme moi, vous étiez fan de la série K2000 lorsque vous étiez adolescent, vous vous souvenez peut être de cette Fiesta qui explose dans un des épisodes… La voici en photo !

ll ne reste plus que quelques secondes de vie à cette Fiesta made in USA (extrait de la série K2000)

Merci à OttOmobile pour la mise à disposition de l’échantillon figurant dans cet article.

2 commentaires Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s