Un conteneur sur vos étagères

Episode 2/2 – le premier épisode est à lire ICI

Après vous avoir détaillé l’incroyable Scania 730S de NZG, voici la présentation de la semi-remorque porte conteneur et du conteneur reproduits à la même échelle par ce fabricant. Un superbe ensemble qui fait rêver tous les passionnés de camions !


A lire aussi…

Retrouvez dans la rubrique Camions miniatures le premier volet de cet article avec la présentation du Scania 730S réalisé par NZG au 1/18ème.


Un peu d’histoire

L’histoire du conteneur est tout simplement passionnante. Si le concept même du conteneur existe depuis le 19ème siècle, c’est grâce à l’américain Malcom McLean, entrepreneur de génie, que ce dernier va être adapté au transport maritime.

En 1953, Malcom McLean est à la tête d’une entreprise de transport qui est l’une des plus importantes du pays. Confronté à de nombreux retards de livraison causés par l’engorgement des autoroutes, il décide de contourner ce problème et de transporter ses marchandises par voie maritime. Il rachète alors la compagnie maritime Pan-Atlantic puis adapte deux cargos pétroliers pour qu’ils puissent transporter facilement des conteneurs. Trois ans plus tard, il achemine ainsi avec succès ses premières caisses.

Cette date marque une véritable rupture dans le transport maritime. C’est même une révolution ! La physionomie des ports va ainsi changer peu à peu avec une mécanisation du travail. C’est la fin d’un monde qui employait jusqu’alors des milliers de dockers pour charger et décharger à la main les marchandises disposées en vrac dans les cales des bateaux.

Malcom McLean face à « ses » conteneurs – photo extraite du site https://www.goliat.fr/lhistoire-du-conteneur-maritime/

Le conteneur devient alors « LE vecteur de la mondialisation » nous dit le journaliste Claude Barjonet dans son article sur l’histoire du conteneur publié aux Echos (cliquez ici pour lire l’article). « En l’espace d’un demi-siècle, le conteneur a tour à tour bouleversé l’organisation du travail sur les quais, chamboulé la hiérarchie des places portuaires, révolutionné l’industrie maritime, permis une chute vertigineuse du prix des transports des marchandises et, in fine, rendu possible la délocalisation de pans entiers de l’industrie occidentale et le transfert de millions d’emplois vers des pays à plus faibles coûts salariaux, la Chine au premier rang. Chaque année, quelque 5 000 navires porte-conteneurs, dont les plus gros sont capables d’en emporter 18 000 d’un coup, chargent ou déchargent plus de 600 millions de ces boîtes métalliques dans les ports de la planète. Des boîtes remplies de produits de toutes sortes : vêtements, motos, téléviseurs ou téléphones portables, mais aussi liquides, grâce au conteneur citerne d’une capacité de 26 000 litres, viandes, fruits et légumes entreposés dans un conteneur à température contrôlée et réglable de –25 à +25 degrés, et même minerais en vrac stockés dans un conteneur à toit ouvrant ».

Omniprésents dans notre monde, nous croisons bien souvent la route de ces conteneurs lors de nos périples sur les autoroutes. Les habitués de l’autoroute A13 qui dessert le Havre connaissent d’ailleurs par cœur les noms des sociétés de transport qui gèrent ces milliers de conteneurs : Maersk (qui a racheté il y a quelques années la compagnie de Malcom McLean, la Pan-Atlantic), Ocean Express Network (ONE), Hamburg Süd ou bien encore CMA CGM.

Pour la plus grande joie des collectionneurs de miniatures, NZG vient de présenter plusieurs modèles de conteneurs au 1/18ème. Ces derniers peuvent être complétés d’une semi-remorque porte conteneur qui permet de les atteler à un tracteur du même fabricant ou bien, à un tracteur produit par OttOmobile ou Road Kings.

Semi-remorque porte conteneur et conteneur ONE réalisés par NZG – photo NZG
Semi-remorque porte conteneur et conteneur ONE réalisés par NZG – photo NZG

Une semi-remorque époustouflante

NZG propose deux types de semi-remorques porte conteneur dans son catalogue : le modèle international à roues arrière jumelées et le modèle européen équipée d’une monte simple sur les trois essieux. En dehors de cette monte, ces deux semi-remorques se distinguent par quelques points de détail comme, notamment, la couleur de leur plateforme et la forme de leurs feux arrière.

Semi-remorque porte conteneur du type européen à monte simple réalisée par NZG – photo NZG
Semi-remorque porte conteneur du type international à monte jumelée réalisée par NZG – photo NZG

Entièrement réalisée en métal, cette semi-remorque bénéficie d’une incroyable finition et qualité de réalisation. Son châssis cadre est entièrement recouvert d’une peinture de couleur gris foncé et de nombreux accessoires et éléments mécaniques sont assemblés sur ce dernier.

Semi-remorque porte conteneur du type international NZG – photo lov4wheels

Nous retrouvons pêle-mêle les trois essieux, des béquilles fonctionnelles, des barres anti-encastrement de part et d’autre ainsi qu’un coffret de rangement avec un couvercle articulé.

Douze points d’arrimage permettant de fixer le conteneur sont répartis sur toute la longueur du châssis. Ces points d’arrimage fonctionnent comme sur un modèle à l’échelle Un avec des éléments mobiles permettant de fixer le conteneur.

Semi-remorque porte conteneur du type international NZG – photo lov4wheels

Une plateforme de couleur banche prend place à l’arrière de la semi.

Les essieux bénéficient d’une incroyable finesse de réalisation. Ces derniers sont équipés de roues jumelées, une monte moins fréquente en France que dans d’autres pays mais tout à fait réaliste et conforme à la réalité.

Semi-remorque porte conteneur du type international NZG – photo lov4wheels
Semi-remorque porte conteneur du type international NZG – photo lov4wheels

Nous retrouvons sur toute la longueur du châssis de nombreux câbles souples qui, dans la réalité, servent à alimenter le système hydraulique de la semi.

Cette dernière accueille par ailleurs des feux arrière rond et des feux de position disposés sur tout le pourtour du châssis.

Semi-remorque porte conteneur du type international NZG – photo lov4wheels

Un conteneur prêt à affronter l’océan

NZG a présenté plusieurs modèles de conteneurs pouvant être arrimés sur sa semi-remorque. Nous trouvons ainsi au catalogue un conteneur simple, ne portant aucun nom de société, ainsi que deux conteneurs arborant les couleurs du transporteur ONE (Ocean Network Express) et un dernier aux couleurs de la société Hamburg Süd.

Le premier modèle à avoir été commercialisé par NZG est celui ne comportant aucune inscription.

Conteneur ONE réalisé par NZG au 1/18ème – photo NZG

Entièrement réalisé en métal, ce conteneur surprend par sa taille imposante et son poids important. C’est une belle pièce ! Il mesure 68 centimètres de long, 14 de haut et 14 de large. Il s’agit d’un modèle de 40 pieds correspondant à une longueur réelle de 12,19 mètres pour 2,43 mètres en hauteur et en largeur.

Conteneur NZG au 1/18ème – photo NZG

Ce conteneur bénéficie de la même qualité de réalisation que le tracteur et la semi et je peux vous affirmer que c’est un très bel objet ! Les différentes parois sont solidement assemblées l’une à l’autre et le conteneur se ferme à l’aide de portes articulées.

Conteneur NZG et Volvo 850 T5-R OttOmobile – photo lov4wheels

Ces dernières accueillent un système de fermeture fonctionnant exactement de la même façon que sur un modèle à l’échelle Un. NZG a même intégré des joints en caoutchouc sur le pourtour des deux portes afin d’assurer une parfaite étanchéité à la fermeture de ces dernières.

Une superbe finition pour le conteneur NZG ! Ici avec une Porsche 911 de GT Spirit – image lov4wheels

Bien entendu, les différents conteneurs produits par NZG peuvent être entreposés les uns sur les autres à l’instar des conteneurs que l’on aperçoit sur le port du Havre !

NZG n’a pas oublié d’intégrer sur ses conteneurs les inscriptions obligatoires indiquant les différentes caractéristiques du conteneur et son numéro d’identification.

Semi-remorque porte conteneur du type international avec son conteneur NZG – photo lov4wheels

Pour conclure

Un modèle exceptionnel, époustouflant de réalisme ! Un must pour tous les amateurs de camions !!!

A l’heure du bilan, commençons par quelques points d’améliorations. J’aurais aimé que la semi-remorque bénéficie de pièces rapportées plus nombreuses pour gagner en réalisme : large bavette arrière, bavettes de roues, cales, coffret incendie… NZG aurait également pu ajouter les disques de vitesse réglementaires à l’arrière de sa semi. Nous aurions également pu imaginer un système de Leds pour éclairer les nombreux feux installés sur le châssis.

Malgré ces quelques points, qui ne sont pas des défauts, j’ai été séduit par cette semi-remorque et ce conteneur qui sont tout simplement exceptionnels. Si vous aimez les camions et que vous pouvez vous permettre cet achat, n’hésitez pas un instant, vous serez conquis ! Le plus difficile sera de trouver un emplacement pour exposer cet ensemble et de choisir la couleur de votre conteneur. Rose, blanc, brun ? Le choix est difficile !!

Attention, ces modèles sont édités en faibles quantités et les premières pièces ont été vendues rapidement ! Des modèles complémentaires de conteneurs et les semi-remorques au format européen seront disponibles en octobre sur le site internet de NZG ainsi que chez vos revendeurs spécialisés.


Semi-remorque porte conteneur NZG – ref. : 9771 (modèle international), 977 (modèle européen)
Conteneur NZG – ref. : 970/70


La petite astuce

Vous souhaitez compléter votre Scania avec un griffon ou des disques de vitesse sur le dos de la cabine ? Vous souhaitez ajouter une bavette à l’arrière de votre semi-remorque ? Je vous conseille de vous connecter sur la page Facebook de LB Stickmodels. Vous y trouverez de nombreux exemples de réalisations et vous pourrez commander la pièce de votre choix !

Les bavettes LB Stickmodels adaptées à la semi-remorque NZG – photo lov4wheels

Pour aller plus loin

Si vous souhaiter en savoir plus sur l’histoire du conteneur, je vous conseille la lecture du livre de Marc Levinson intitulé The box, comment le conteneur a changé le monde.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s