Volkswagen Coccinelle 1963 – Schuco

La Coccinelle fait partie de mes voitures préférées. Cette voiture est un véritable mythe et dispose d’un capital sympathie incroyable ! Schuco a annoncé il y a quelques mois la commercialisation de deux Cox au 1/18ème. Inutile de vous dire que j’étais impatient de les découvrir ! Les voici présentées en détail sur le blog de lov4wheels.

Schuco a déjà reproduit de nombreuses Volkswagen et ce, à toutes les échelles (lire également l’article traitant du VW Combi publié sur lov4wheels). Il y a quelques mois, l’allemand commercialisait dans sa gamme Pro R une très belle Coccinelle de 1948. Le fabricant présente aujourd’hui deux versions plus récentes de la Coccinelle : une berline et une découvrable correspondant aux modèles vendus pendant l’année 1963.

Les amateurs de Coccinelle ont de la chance, Schuco présente coup sur coup deux très beaux modèles au 1/18ème – photo lov4wheels

Un peu d’histoire

Surnommée Bug aux USA, Beetle au Canada, Käfer en Allemagne, Vocho au Mexique, Maggiolino en Italie ou bien encore, Coccinelle en France, la Volkswagen Type 1 – c’est son nom officiel – est une des voitures les plus produites au monde avec plus de 21 millions d’exemplaires commercialisés. Conçue par le prolifique ingénieur Ferdinand Porsche à la demande d’Hitler qui souhaitait motoriser l’ensemble du pays, la KDF (Kraft Durch Freüde – La force par la joie, c’est son premier nom officiel) est présentée officiellement en mai 1938.

Les premières Coccinelles se caractérisaient par leur vitre arrière en deux parties – photo Volkswagen

Bien que quelques modèles aient pu être produits à partir de cette année-là, la production ne démarre réellement qu’à l’issue de la guerre en 1945.

La Type 1 va alors évoluer régulièrement au fur et à mesure des années. En 1978, le dernier modèle est fabriqué dans l’usine historique de Wolfsburg. L’aventure se poursuit alors dans d’autres pays et la Coccinelle sera fabriquée jusqu’en 2003 au Mexique.

Clap de fin pour la Coccinelle en 2003. Pour célébrer l’événement VW Mexico présente une série spéciale dénommé Ultima edicion – photo Volkswagen

La miniature

Schuco a choisi de reproduire deux modèles de l’année 1963. C’est un millésime facilement identifiable par les connaisseurs car ils se distingue par plusieurs points spécifiques. C’est tout d’abord la dernière année de production du grand toit ouvrant en toile qui sera remplacé à la mi 63 par un toit ouvrant métallique.

Volkswagen Käfer Schuco – une superbe version découvrable – photo lov4wheels

A l’avant, le capot a perdu son écusson représentant les armes de la ville de Wolfsburg ce qui implique la pose d’une baguette chromée courant jusqu’à la poignée d’ouverture de capot.

Volkswagen Käfer Schuco – la Coccinelle des années 60 ! – photo lov4wheels

A l’arrière, l’éclairage de plaque vit ses derniers mois sous cette forme. Il sera remplacé par une version plus large dès le mois d’août. Enfin, nous sommes encore en présence des vitres d’un format plus réduit que les vitrages qui feront leur apparition en 1964.

Schuco a eu l’excellente idée de monter des pare-chocs export sur la version de couleur grise – photo lov4wheels

Silhouette

Schuco a décidé de reproduire deux modèles différents. La première, de couleur rouge, est une découvrable. Le toit est représenté en position ouverte. La seconde, de couleur grise, est une berline traditionnelle. Ces miniatures sont réalisées en métal et disposent de nombreuses parties ouvrantes. Dans les deux cas, la silhouette typique de la Coccinelle est parfaitement représentée.

Volkswagen Käfer Schuco – un superbe duo – photo lov4wheels

La version grise souffre malheureusement d’une garde au sol plus importante, notamment à l’arrière. Est-ce un défaut isolé ? C’est probable, ces deux miniatures disposant du même châssis.

Je trouve que la garde au sol de la version grise est un peu trop importante – photo lov4wheels

Carrosserie

Dans les deux cas, la réalisation est de bonne facture, conformément aux standards élevés de Schüco. La peinture est bien appliquée et les vitrages sont correctement positionnés.

Pièces rapportées

De nombreuses pièces rapportées viennent compléter la réalisation de ces miniatures. Les plus observateurs d’entre vous noteront que la version grise est équipée des pare-chocs dits « exports » correspondants à ceux qui étaient montés d’office sur les versions américaines de la Coccinelle.

Volkswagen Käfer Schuco – laquelle préférez-vous ? – photo lov4wheels

La version rouge est présentée toit ouvert. La toile est réalisée en plastique. Elle ne coulisse pas contrairement à ce que Schuco a pu réaliser sur certaines reproductions du Combi Volkswagen.

Volkswagen Käfer Schuco – la version rouge est une découvrable – photo lov4wheels

Les autres pièces rapportées sont communes aux deux véhicules et leur fabrication ne souffre pas la critique.

Volkswagen Käfer Schuco – quel que soit l’angle sous lequel on l’observe, le résultat est parfait ! – photo lov4wheels

Fonctionnalités

La direction de ces deux miniatures est fonctionnelle. Les roues sont entrainées par le volant et braquent légèrement. Les trains roulants ne disposent pas de suspension fonctionnelle.

Volkswagen Käfer Schuco – le volant actionne les roues avant – photo lov4wheels

Ouvrants

Comme souvent sur ses miniatures en métal, Schuco a décidé d’aménager des ouvrants fonctionnels sur ses Coccinelle. C’est ainsi que les deux capots sont ouvrants tout comme les portières.

Volkswagen Käfer Schuco – opération portes ouvertes ! – photo lov4wheels

A l’avant, le capot ouvre avec un angle important et donne accès au coffre et à la – vraie – roue de secours de la Coccinelle. Cette roue est amovible et peut être retirée du coffre.

Volkswagen Käfer Schuco – photo lov4wheels
Volkswagen Käfer Schuco – un coffre ultra détaillé – photo lov4wheels
Volkswagen Käfer Schuco – la roue de secours est amovible ! – photo lov4wheels

A l’arrière, le capot donne accès à un moteur très détaillé. Les connaisseurs reconnaitront sans problème le célèbre flat 4 de la Cox. Un seul point négatif, l’angle d’ouverture du capot est assez faible.

Volkswagen Käfer Schuco – le flat 4 est bien représenté – photo lov4wheels
Volkswagen Käfer Schuco – photo lov4wheels

Les portes donnent quant à elle accès à un habitacle très détaillé. L’angle d’ouverture est correct et la réalisation parfaite ! Un point dur permet de maintenir les portes en position fermée.

Volkswagen Käfer Schuco – photo lov4wheels

Les capots et les portes ne s’ouvrent pas intempestivement et les interstices avec le reste de la carrosserie sont très faibles. C’est un véritable sans faute, bravo Schuco !

Jantes

Les jantes sont très réussies. De couleur blanche et grise, elles sont recouvertes en leur centre d’un bel enjoliveur chromé frappé du sigle VW. Les pneus sont bien réalisés et vous noterez que des valves très réalistes sont présentes sur les roues.

Volkswagen Käfer Schuco – elle est vraiment belle ! – photo lov4wheels

Je vous engage par ailleurs à soulever la miniature et à observer le châssis. Ce dernier est très détaillé et nous retrouvons le train avant reconnaissable entre mille de la Coccinelle (différent cependant de celui utilisé sur les 1302 et 1303), le plancher (peint couleur carrosserie sur la version grise et noir sur la version rouge) ainsi que le train arrière et le soubassement moteur. Superbe !

Volkswagen Käfer Schuco – le châssis est très détaillé – photo lov4wheels

Habitacle

Là encore, Schuco a réalisé un superbe travail. Les deux miniatures disposent d’un intérieur identique. Ce dernier est en tous points conforme à celui de la version à l’échelle Un. Nous retrouvons le compteur de vitesse et le volant tulipé typiques, le chrome qui souligne la planche de bord et l’habillage traditionnel d’un habitacle de Coccinelle des années 60.

Volkswagen Käfer Schuco – le tableau de bord est superbe – photo lov4wheels
Volkswagen Käfer Schuco – vue sur l’habitacle – photo lov4wheels

Les dossiers des sièges peuvent se rabattre et donnent ainsi accès au compartiment arrière.

Volkswagen Käfer Schuco – le dossier des sièges est articulé – photo lov4wheels

Packaging

Ces modèles sont livrés dans le traditionnel boitage utilisé par Schuco. Les miniatures sont parfaitement protégées des aléas du transport.

Pour conclure

Le plus difficile sera de choisir entre la rouge et la grise !

Vous aimez la Cox ? Foncez !!! Schuco vient de réaliser deux très beaux modèles ! Fabriqués à 1000 pièces chacun, ils devraient s’écouler très rapidement. Ces derniers sont disponibles auprès des revendeurs spécialisés ainsi que sur la boutique internet de Schüco (cliquez ici pour y accéder). Le plus difficile sera très probablement de choisir entre la grise et la rouge…

Volkswagen Käfer Schuco et son grand frère, le Combi (un modèle Schüco également) – photo lov4wheels

Merci à Schuco pour la mise à disposition de l’échantillon commercial (la version grise) figurant dans cet article.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s